Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

Contre l’oubli

Le 6 mars 2007, par Gerard,

29 avril 2061. La Fête de la Déportation [1]

- Jacqueline, dépêche-toi, Papa va s’impatienter !

- On va où, là ?

- A la Fête de la Déportation.

- De la quoi ? la Déportation, c’est quoi comme fête, ça ?

- A vrai dire, c’est pas tout à fait une fête je crois, mais il faut aller déposer une gerbe de fleurs sur un monument.

- Des fleurs ? pour qui ? pour quoi ?

- C’est ton père, qui avait un grand-père qui avait lui-même un grand-père qui avait été à la déportation...

- Tu rigoles Maman, mais ça remonte au moins aux années 1940, ça, tu te rends compte que ça va faire bientôt six générations, ça. Et il faut aller où pour cela ?

- A Paris, ma chérie.

- Quoi, à Paris ? se taper 300 km pour ça, t’as rien de plus près ? T’aurais pas quelqu’un de la guerre de Sécession dans tes ancêtres, au moins on pourrait faire un beau voyage !

- Mais ma chérie, on ne t’a donc rien appris au Lycée ?

- Si, on a un Prof qui nous a dit qu’à cette époque, il y avait des types, tous habillés en brun, qui mettaient des gens dans des trains pour les envoyer en villégiature dans des pays de l’Est, parce qu’en France, il n’y avait plus de place à cause des congés payés presque permanents à cause des 15 heures de travail par semaine. Et puis aussi que tous ces gens n’ont plus voulu revenir tellement ça leur a plu là-bas, alors comme on ne les a plus revus, le bruit a couru qu’on les avait tués

Ce qui est totalement faux, puisque notre Prof, qui est l’arrière-arrière petit-fils du célèbre Professeur Faurisson, nous a appris que toute cette histoire avait été inventée par quelques cinglés qui étaient revenus de là-bas, mais qui étaient d’abord allés aux Fêtes de la Bière en Bavière, et en étaient revenus complètement givrés et avaient raconté toutes ces fariboles en France à leur retour

Alors, pourquoi veux-tu que j’aille perdre mon temps aprés de tels bobards à une fête de la Déportation, et puis le Professeur Faurisson nous a aussi raconté, ce qui prouva qu’il en sait des choses, que tous ces gens qui se faisaient appeler « déportés » s’amusaient tellement bien là-bas, que tous les soirs, ils allumaient des feux de joie en chantant "Lili Marlène" en dansant comme des fous en hurlant "Pitchipoï, Pitchipoï". C’est le nom qu’ils avaient donné à cette région, "Pitchipoï". C’est rigolo comme nom, ça, "Pitchipoï’, hein Maman ?

Bon, eh bien dis à Papa que je n’ai pas de temps à perdre avec des cornichonneries pareilles. Tu te rends compte... le grand-père du grand-père de mon père à "Pitchipoï", et il faut aller porter des fleurs à 300 km d’ici. Fête de la Déportation... sans moi... Salut !

Serge Smulevic

(Le 29 avril 1945, le camp de concentration de Dachau où je me trouvais, fut libéré par les Américains)

Notes :

[1] Merci monsieur Smulevic de me prêter votre texte. Ce site ci ne sert pas à grand chose si la leçon de ce texte n’est pas retenue

Vu sur le site de Serge Smulevic et Dominique Natanson. Pour comprendre la leçon. Cliquer

 

Documents joints à l'article

Francine Mayran
PDF | 227.7 ko | document publié le 8 janvier 2010
Shoah. Crime contre les Juifs. Crime contre l’Humanité

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 6 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 202 (493938)