Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

Contexte général. Hégémonie nazie

Le 30 janvier 2007, par Gerard,

Dès le début de l’invasion, les raisons d’échapper à l’emprise de l’occupant ne manquent évidemment pas. Et dès fin juin 40 se mettent à fonctionner les premières filières de passeurs et les premiers réseaux de renseignement

Le besoin de constituer ici une force militairement structurée ne se fait sentir que dans le courant de l’année 43


1943 est en effet un tournant de la guerre du fait de la conjonction d’évènements majeurs :

- Graves complications dans la conquête militaire allemande, non prévues. Principalement piétinement puis arrêt de l’avancée en Russie, et bientôt revers, comme en témoignent la capitulation de Stalingrad (2 février) puis l’opération "Bagration". Suivis par les échecs italiens, les reculs répétés de l’Africa Korps... Les pertes en hommes et matériels sont considérables, et croissent de jour en jour
- Capitulation de l’Italie (8 septembre)
- Perte définitive de l’espoir d’Hitler d’une paix séparée avec l’Angleterre
- Ampleur et détermination de l’intervention des Etats Unis : débarquement continu de troupes et matériels en Afrique du Nord à la suite de "l’opération Torch" (8 novembre 42). Reconquête du Mahgreb
- Débuts des bombardements massifs du territoire allemand, sur les industries de production, sur les communications...
- Rationalisation du plan d’extermination/utilisation des Juifs
- Développement de la résistance dans les pays occupés
- Durcissement de la mise en application du STO en France (2ème loi, du 16 février 43)
- Premiers gros effets négatifs de l’occupation de la "Zone libre (11 novembre 43)
- Extension de l’incorporation systématique dans l’armée allemande des Alsaciens Mosellans, les « Malgré Nous »
- ...
- Affermissement consécutif du projet allié de "débarquement par l’Ouest" (qui sera le débarquement de Normandie)

Cependant que reste d’autant plus inébranlable la détermination Nazie de concrétiser son rêve du « Grand Reich National Socialiste » [1]. Qu’est martelée comme jamais la notion de supériorité du peuple allemand [2] Et qu’ainsi se justifient plus que jamais les moyens propres à la satisfaire :

- Asservissement culturel des populations
- Confiscation des outils économiques
- Asservissement des ressources humaines
- Anéantissement des opposants
- Destruction des populations non aryennes et improductives
- ...


Le contexte de revers imprévus oblige tout naturellement l’Allemagne à accroître ses forces, combler sans délai les vides, précipiter les processus programmés... mener une guerre totale [3] :

- Accélération de l’organisation de l’Ostraum, l’« Espace Vital », dans les territoires conquis à l’Est. Par l’appropriation des biens et moyens de production, l’asservissement des populations, l’extermination des "terroristen", des "untermenschen", des "bouches inutiles" [4]. Le but est de réduire les pays slaves à un « élevage » de main d’oeuvre, un magasin de matières premières, une machine de production
- Verrouillage progressif par la SS de tous les leviers de commande : dévoiement de la Wehrmacht [5] et de l’Industrie, omniprésence des services de sécurité (la Sipo, le SD et sa nébuleuse dont la si célèbre Gestapo [6]
- Amplification de la répression à l’Ouest et traque systématique des opposants. Création officielle de la Milice en France le 30 janvier
- Industrialisation du processus utilisation/extermination des Juifs
- Développement à marche forcée de tout ce qui peut fabriquer, innover, nourrir, armer, détruire...
- Incorporations massives pour accroître les forces armées et combler les pertes croissantes au combat
- Recrutements massifs de main d’œuvre pour faire face à l’augmentation vertigineuse des besoins de production
- ...

On atteindra bientôt là les sommets de la démence. Et à lui seul, le système concentrationnaire Nazi broyera plus de 15 millions de civils et de prisonniers de guerre « untermenschen » [7]... Méthodiquement. Sans état d’âme !

Notes :

[1] Chronologie générale de la 2ème Guerre Mondiale :
- Site Seconde-Guerre. Com. Cliquer
- Site Larousse Encyclopédie. Cliquer
- ...

[2] "Ein Volk, ein Reich, ein Führer" :
- La fondation d’un mythe, la SS "ministère du culte". Himmler. Cliquer
- La négation de l’Homme. Cliquer
- La "Guerre Totale". Voir ce film documentaire sur l’histoire de la Gestapo (en fait du SD). Illustration de ce qu’est une dictature. Cliquer
- Un "marketing" remarquablement orchestré, redoutablement efficace. Evidemment d’abord ciblé sur la jeunesse. Film reportage d’époque, qui aide à comprendre pourquoi il y a eu "ça". Cliquer

La fierté nationale dévoyée en fanatisme et nationalisme "über alles". Les "autres" réduits au rang de parc de bien propres : savoirs confisqués, main-d’oeuvre asservie, opposants et "inutiles" décrétés "vermine à détruire"...

[3] L’état Nazi. Pour ne plus dire "plus jamais ça" sans savoir :
- Son pourquoi. Cliquer
- Son ascension. Les causes de sa chute. Cliquer
- Sa chute. Cliquer
- La place capitale de "l’éducation du peuple" : la "Propaganda Staffel" de Josef Goebbels. Cliquer
- La "sirène" Joseph Goebbels en action. Cliquer

Le Procès de Nuremberg. Cliquer

[4] Purification ethnique et génocide :
- Les "Einsatz Gruppen". Images sur You Tube. Cliquer
- La politique exterminationiste du Reich. Les "Einsatz Gruppen". Site BS Encyclopédie. Un dossier exceptionnellement précis et complet. Cliquer
- Les "Einsatz Gruppen". Un site qui en ouvre les différents tiroirs. Cliquer

[5] Dévoiement de la Wehrmacht. Sa participation dans les crimes de guerre, une illustration. Cliquer

[6] Police SS :
- Son organigramme dans le document joint ci dessous (document Archives nationales allemandes)
- Portait de Himmler. Cliquer

[7] Répression. Asservissement des populations :
- L’Europe sous domination Nazie. Article de Wikipedia. Cliquer
- Un tableau résumé du système concentrationnaire Nazi. Site de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Cliquer
- L’utilisation des populations slaves dans l’économie allemande : apartheid, transferts de populations, travail forcé généralisé. Un exemple en Moselle annexée. Site FNDRIP, Le Patriote Résistant de novembre 2014. Cliquer
- 1634 camps de concentration recensés. Cliquer
- Les camps c’était ça. Du "direct" : reportages filmés au moment de leur libération. Cliquer

 

Documents joints à l'article

Organigramme de la Police SS
PDF | 168.9 ko | document publié le 15 février 2007

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 7 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 216 (500494)