Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

Planning et Bilan des Déportations dans la vallée du Rabodeau

Le 7 janvier 2007

La "Vallée aux 1000 déportés"

Les 3 principales opérations de rafles et déportations de 1944. La glaçante expression des chiffres [1] :

18 août 24 septembre5 et 6 octobre Totaux
Senones 16 353 369
La Petite Raon 2 191 193
Moyenmoutier 6 27 33
Belval 6 3 9
Le Saulcy 13 63 4 80
Moussey 44 143 187
Le Puid 2 19 21
Le Vermont 6 6
Vieux Moulin 32 32
Ménil 1 1
Venus d’ailleurs "intégrés" 12
Total déportés 89 452 390 943
Non rentrés 63 317 273 661
Fusillés et massacrés 25
Total morts 686

Ce tableau montre les 3 pics de « l’Aktion WaldFest » dûment planifiés par le haut commandement allemand : ces 3 opérations "marteau pilon" militairement organisées pour en finir à coup sûr avec la Résistance d’ci (environ 98 % des arrestations, exécutions et déportations pratiquées pendant toute l’Occupation) [2] La chasse à l’homme fut dans la pratique permanente et ne cessera que le 22 novembre, jour de la Libération de la vallée, lourde de conséquences supplémentaires : réquisitions brutales, exécutions sommaires et massacres, maisons brûlées, villages incendiés... et l’acharnement à traquer et liquider les parachutistes du SAS [3]

Au seul chapitre de la Déportation, la Résistance a directement coûté aux familles de la haute vallée du Rabodeau 943 déportés dont 661 sont morts dans les camps [4]. Et il y a eu 64 fusillés et massacrés, dont 39 parachutistes Anglais de l’Opération Loyton

A de rares exceptions près tous ces hommes ont transité par le camp de sécurité et de triage de Schirmeck [5]

De là, une quarantaine de ceux du « 18 août » ont été "mis à part". De ceux là 3 sont morts "tous seuls" sous les tortures des interrogatoires et 35 ont été montés au Struthof au soir du 1er septembre pour être exécutés dans la nuit du 1er au 2 [6]. Lors de l’évacuation du camp les rescapés ont été transférés vers les camps annexes ou vers Dachau

De là, ceux du « 24 septembre » et des « 5 et 6 octobre » ont presque tous été dirigés vers Dachau. Et de là, vers Auschwitz pour certains, pour d’autres vers Buchenwald, Kaufering, Haslach, Mühldorf, les camps du Neckar... et d’ailleurs

Rappelons que la vallée du Rabodeau détient de terribles records dans le grand livre des déportations pour faits de Résistance : le canton le plus touché dans sa population, le plus fort pourcentage de morts dans les camps : plus de 70 % [7] ... Et morts de quelle mort : l’épuisement au travail, la faim et la terreur... l’humiliation, les coups, la saleté et les poux... la loi du plus fort et ses mafias... l’abandon absolu ! Terroristes ici. Sous-hommes là bas. Morts comme des chiens. Débarrassés comme des détritus  [8]

N’oublions pas d’ajouter ceux qui mourront à peine rentrés ou dans les premières années de leur rapatriement. Ni bien sûr les PG, prisonniers de guerre, souvent relégués ici au second plan et qui pourtant s’étaient eux aussi battus contre l’envahisseur, dans des conditions qu’il serait utile de ne pas occulter [9]. Auxquels nous devons ajouter ces autres oubliés que sont les STO, et plus oubliés encore les "Requis" de novembre 44 [10]

Ni le cauchemar qui ne cessera jamais de ronger la vie des survivants [11]. Ni la vie saccagée des familles : les mères, les 400 veuves, les fiancées, les 750 orphelins…

Post-Scriptum :

Chaque village a su rendre hommage à ses hommes et femmes. Moussey s’est distingué par 3 impressionnantes cérémonies : les 17/18/19 août 1945 avec le colonel Franks et la Garde d’Honneur du 2ème SAS, le 24 septembre avec le général de Lattre de Tassigny et de nouveau la Garde d’Honneur du 2ème SAS, le 9 novembre 1946 avec le général Laurent et encore une délégation de vétérans de l’Opération Loyton. Il y aura plus tard nombre d’autres impressionnantes cérémonies d’hommage, dont l’exceptionnelle journée du 6 juin 2010 à Moussey et Le Mont, commencée par le parachutage de commandos du 13ème Dragons sur "Anatomie" (Voir article dédié dans rubrique In Memoriam. Cliquer )

La vallée du Rabodeau a été baptisée "La vallée des Larmes" par le général de Gaulle, elle a été surnommée La vallée des Veuves... des Orphelins... C’est La vallée aux 1000 déportés

Notes :

[1] A noter que ne sont comptabilisés ici que les habitants "citoyens de la commune". Ne sont pas compris les habitants "réfugiés, clandestins en transit, et résistants venus d’ailleurs". Pour Moussey par exemple : 187 citoyens de la commune déportés, chiffre qui ne comprend pas 44 résidents "venus d’ailleurs" qui ont partagé le même sort dont 8 des hommes du Génie forestier et 11 Juifs réfugiés d’Alsace (Ne sont pas comptabilisés ici dans 18 août Moussey les 11 relâchés de Schirmeck après leur court séjour). Dans la pratique, le chiffre total des déportés de la vallée du Rabodeau est ainsi sensiblement supérieur aux chiffres communément indiqués : au moins 1020 déportés dont 720 morts

[2] Pour des raisons pratiques les quelques arrestations, exécutions et déportations individuelles antérieures à l’opération du 18 août 44 (dont une dizaine à Senones début août) ou celles pratiquées autour de celle ci, sont incluses dans "18 août", de la même manière celles d’après sont incluses selon la proximité de leurs dates dans "24 septembre" ou "5/6 octobre"

[3] Les parachutistes du SAS, bien que faisant partie d’une armée régulière et portant l’uniforme, sont considérés eux aussi comme des terroristes puisque complices du Maquis. Ils seront traqués comme tels, et les capturés seront abattus dans les pires conditions. 102 ont été parachutés ici, 39 y ont laissé leur vie. 10 d’entre eux restent exceptionnellement enterrés ici, au cimetière de Moussey. Pour respecter à la fois le souhait des hommes de leur régiment et celui des habitants du village : pour « qu’ils restent auprès de leurs compagnons de Moussey qui les avaient tant aidés ». Plus d’explications dans Les SAS ici/Le prix payé. Cliquer

[4] Les noms des déportés des 10 communes du haut de la vallée figurent dans rubrique Introduction/Pourquoi ce site (fichiers type Excel). Cliquer . A noter que, des décennies après, ces listes comportent encore des erreurs et des oublis

[5] Traces du passage au camp de Schirmeck des déportés de la vallée du Rabodeau en 1944, les 3 principales vagues. Notons que ces listes comportent quelques erreurs et des oublis (site de la Fondation pour la Mémoire de Déportation) :
- Les arrivées d’août (correspondant aux arrestations du 18 août) Cliquer
- Les arrivées de septembre (correspondant aux arrestations du 24 septembre) Cliquer
- Les arrivées d’octobre (correspondant aux arrestations des 5 et 6 octobre) Cliquer

[6] Les hommes du 18 août morts à Schirmeck sous la torture ou exécutés au Struthof. Cliquer

[7] Territoire de Moussey par exemple : 231 déportés dont 187 "citoyens de la commune" (144 non rentrés) et 44 "venus d’ailleurs" (34 non rentrés, dont 5 sur 8 des hommes du "Génie forestier" capturés et 5 sur 11 des Juifs réfugiés d’Alsace). Soit 19 % de ses habitants du moment déportés... dont seulement 23 % de survivants (Ne sont pas compris dans cette sinistre "comptabilité" les 4 Senonais fusillés puis brûlés dans la ferme Ferry ni le lieutenant FFI Mallens retrouvé mort dans un pré)

[8] Là bas un homme n’était plus un homme, plus même une bête, mais un "Stück", une marchandise. Pas plus important qu’une poule de batterie qu’on jette dans la benne d’équarrissage dès l’instant qu’elle ne pond plus assez... Voir pour illustration du propos :
- Les témoignages publiés dans rubrique Ecrits de rescapés. Cliquer
- Ce témoignage personnel recueilli par Claude Weill publié sur Internet. Dans cette "marche de la mort" là il y avait plus de 100 Vosgiens, dont de la vallée du Rabodeau (Gilbert Nicolle... Aimé Vilmin... ). Cliquer
- ...

Et rappelons ici, au moins comme sujet de réflexion sur la nature humaine et les moteurs de la soumission, que la hiérarchie de l’organisation intérieure des camps, la "Häftlingsführung", était le "sous-traitant" du commandement SS du camp : du Lagerältester au sous Kapo ces hommes étaient des déportés ! Ceci aidant à comprendre le rongement de la honte jamais effacée d’avoir du se comporter plus bassement que la bête, et quelques uns des lourds silences d’après

[9] Parmi ceux ci les quelques uns de "Rawa Ruska". Ce qu’était ce camp. Cliquer

[10] Les "Requis" de novembre 44. Un aperçu ici. Cliquer

[11] Il y aura le désarroi d’être à jamais des incompris, parce ceux qui "n’y étaient pas" ne pouvaient pas comprendre, ni même imaginer. Une illustration du propos au travers de ce récit parmi d’autres. Cliquer . Et il y aura à porter à jamais le fardeau des humiliations endurées et des bassesses consenties pour survivre !...

 

Galerie d'images

La Stèle du col du Hantz en 2004 Cimetière de Moussey. Les Tombes des Anglais Phantom Memorial Le prix payé
 

Documents joints à l'article

Des chiffres sur la Déportation
PDF | 708.7 ko | document publié le 15 mars 2009
Article Est Républicain et Synthèse France
Vallée du Rabodeau
PDF | 927.5 ko | document publié le 23 mars 2010
Le prix payé
Moussey 1945
PDF | 349.7 ko | document publié le 7 juin 2012
Le prix payé. 2 photos : les Déportés rentrés, la "Soupe populaire"
Résistance des Eaux et Forêts. Conservation des Vosges
opendocument spreadsheet | 85.3 ko | document publié le 25 mai 2015
Les noms des 305 Forestiers et Exploitants exécutés ou morts en déportation. 70 sont de la vallée du Rabodeau

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 8 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 468 (623509)