Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

Pour que ces morts ne soient pas des morts inutiles

Le 26 janvier 2007, par Gerard,

Devoir de Mémoire

- Qu’avons-nous fait, quand c’était le temps de le faire, pour empêcher le Nazisme  ? Et ses évidents prévisibles 18 août, 24 septembre, 5/6 octobre... Auschwitz, Oradour, Dachau... !

- Qu’avons-nous fait ensuite pour empêcher les mêmes, portant un autre nom ou pas de nom, qui leur ont succédé  ?

- Que faisons-nous maintenant pour que ceux d’aujourd’hui cessent, et soient les derniers  ?


Que faisons nous maintenant de l’héritage de ceux qui ont refusé de vivre à genoux ?

Se lamenter ne sert à rien sauf à tort... Commençons donc par nous demander pourquoi il y a eu "ça"... avant de parler de "plus jamais ça" ! En nous rappelant que tous étaient des hommes, ceux qui ont produit "ça" et ceux qui en ont payé le prix [1]


Ce qu’on nomme "Devoir de Mémoire" [2] devrait être devoir de connaître son Histoire, il l’est mal ou ne l’est pas du tout, il peut être contre productif, il est quelquefois déviationniste. Il devrait être de se rappeler que nos parents sont morts parce qu’on ne vivait plus libre ici dans ces temps là et de se demander pourquoi on en était arrivé là. Devrait être de réfléchir et de "tirer les leçons". D’avoir donc envie de construire l’avenir autrement, vaste programme certes mais "seul est vaincu celui qui renonce" [3]. Ce devrait être consécutivement regarder notre aujourd’hui en face, combattre l’ignorance et la bêtise, se garder des chants de sirènes [4], refuser l’enfermement sectaire, le rejet et l’asservissement qu’ils génèrent... Ce devrait être de veiller et tout faire, tout le temps, pour que tout homme aujourd’hui puisse vivre libre et s’épanouir : "Un être humain est libre, non quand l’autre ne l’est pas, mais quand l’autre l’est aussi" (Elie Wiesel)... Ainsi, ils ne seront pas morts pour rien

On peut pourtant douter que la leçon ait été apprise, encore moins retenue... [5]. Même par le peuple le plus impardonnablement meurtri de ce temps là, victime du plus grand crime contre l’Humanité, sciemment... et industriellement commis, de l’Histoire des hommes : le peuple Juif (voir document PDF ci dessous)

Puisse la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (signée au lendemain du constat de l’horreur de 33/39-45) ne pas rester seulement écrite au tableau, mais soit vivante à chaque instant dans nos têtes et nos actes. A commencer par son article 1er : "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité" [6]

Post-Scriptum :

La Raison, et sans doute un peu d’Humanité, ont déjà fait un premier pas, ici, en Europe :

Cette Europe de déraison et d’épouvante de nos parents et grands parents s’appelle aujourd’hui Union Européenne. Un autre nom pour dire vivre libre et s’épanouir

Prenons garde de ne rien permettre qui pourrait enclencher la marche arrière !

Notes :

[1] Quelques réalités la plupart du temps oubliées, occultées ou biaisées pour satisfaire aux "commodités de l’instant" (une facette du "politiquement correct")... toutes sujets de réflexion sur la nature humaine. Par exemple :
- C’est la masse de "fonctionnaires" ordinaires tels le comptable du "Petit Prince", la "masse populaire" telle celle des "moutons de Panurge", qui ont permis de faire, en suivant pensée éteinte
- L’organisation interne des camps, la "Häftlingsführung", reposait sur les déportés eux-mêmes. Du Lagerältester au sous Kapo, chaque étage de la hiérarchie des déportés fonctionnait comme "sous-traitant" du commandement SS du camp !
- Pourquoi les rescapés des camps n’ont pas parlé plus tôt, ou pas du tout. Pourquoi c’est notre devoir d’apprendre notre Histoire, et de la regarder en face pour faire que ça ne recommence pas sans fin (vaste programme). Voir ce qu’en disent 2 qui "y étaient" : Marcel Dolmaire (document PDF ci dessous) et Jean Boulanger (site CRDP Champagne-Ardennes. Cliquer)
- L’attitude des médecins allemands dans le Nazisme : interview faite au Struthof du docteur Georges Federman, médecin strasbourgeois. Cliquer
- ... En n’oubliant pas non plus ces mots de Joseph Kramer lors de son procès : "Je n’ai éprouvé aucune émotion en accomplissant ces actes, car j’ai été élevé comme cela"

[2] Réflexions autour de ce qu’on nomme "Devoir de Mémoire" (Olivier Lalieu, CAIRN.Info). Cliquer

[3] Le programme du CNR (Conseil National de la Résistance)... toujours autant "programme d’actualité" ! Le lire ou l’écouter. Cliquer

[4] Sirènes d’Homère, serpent de l’Ancien testament, démon des Chrétiens... Peu importent les circonstances de leurs interventions et leurs noms, les tentations sont partie intégrante de la condition humaine. C’est l’attitude de chacun devant elles qui crée le problème. Hitler s’est installé comme le borgne devient roi au royaume des aveugles, d’autres aux noms différents ont fait de même avant, pendant, depuis, et continuent de le faire aujourd’hui. Petit rappel à la réflexion et retour à la réalité au travers de cette courte vidéo de Josef Goebbels "aux affaires", qui a valeur universelle. Cliquer

[5] Pauvre "Devoir de Mémoire" que celui pratiqué, autant celui de notre conscience personnelle d’homme et de citoyen que celui "chorégraphié" en masse sur les places publiques ou par les media, réveil des consciences mis au rang de spectacle de foire. Constat d’échec en effet : tant de réalités d’après et d’aujourd’hui ne sont que copies de celles de ce temps là habillées autrement ou installées un peu plus loin

Peut-être est-il utile de lire ou relire Stéphane Hessel, Robert Antelme, Samuel Pisar... les mémoires de Rudolf Höss. Mais aussi Tzvetan Todorov (La peur des barbares)... Georges Orwell (1984), Ray Bradbury (Fahrenheit 451) dont François Truffaut a tiré le film du même nom... Et bien évidemment quelques uns des multiples témoignages de "gens ordinaires" qui "y étaient" ! Méditer à cette occasion sur ce qui suit et qui a été écrit il y a 2 000 ans ! : "A cette heure encore, nous sommes meurtris de coups, nous n’avons ni feu, ni lieu, et nous nous épuisons à travailler de nos mains... Nous sommes comme le rebut des hommes... " (Saint Paul, Epître aux Corinthiens, Ch IV-11-13)

Les faits relatifs à notre histoire d’ici ne sont qu’un tout petit bout des conséquences "mathématiques" des ravages causés par une idéologie et la capacité de propagande de ses promoteurs à la faire accepter comme mode de vie... Réfléchissons donc à ce vers quoi conduit à terme l’égoïsme, le confort du "suivisme", l’acceptation de la "pensée unique"... ce "laisser-faire" dont on voile le nom : lâcheté

[6] La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme :
- Le document, sa signature le 10 décembre 1948, Paris, Palais de Chaillot. Cliquer
- Les Droits de l’Homme à travers l’Histoire. Cliquer
- Résister est un devoir quotidien. Illustration au travers de ce que fut la vie d’une femme : Geneviève de Gaulle-Antonioz. Biographie écrite par Frédérique Neau-Dufour (extraits dans Google books). Cliquer

 

Documents joints à l'article

Je n’ai rien dit...
PDF | 35.9 ko | document publié le 12 octobre 2008
Pasteur Martin Niemöller
Histoire de la grenouille chauffée lentement
PDF | 56.5 ko | document publié le 1er mai 2009
Olivier Clerc
La leçon pas apprise
PDF | 62.4 ko | document publié le 7 juillet 2009
Stéphane Hessel
Ce devrait être une leçon
PDF | 2.5 Mo | document publié le 3 décembre 2012
Avant propos de Marcel Dolmaire dans son livre "Avoir 20 ans dans les camps nazis"
Les Abeilles
PDF | 19.3 ko | document publié le 28 décembre 2013
Jean Paulhan

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 7 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 216 (500494)