Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

Moussey. Ferme Ferry

Le 24 octobre 2012, par Gerard,

Ferme Ferry, lieu de Massacre [1]

12 octobre 44 : 4 hommes de Senones [2] sont amenés là par une équipe du Einsatz Kommando Wenger [3], en fin de matinée, par la "route du bois", dans une "camionnette" [4] venant de la direction de La Petite Raon, qui stationnera à 100 mètres au dessus de la ferme

Ils y sont exécutés [5] puis brûlés dans l’incendie de la ferme [6]. Seulement "dénichés" 4 jours plus tard par les enfants de H D, leurs restes seront inhumés temporairement sur place et bénis par le curé du village Achille Gasmann [7]. Un des avant derniers épisodes de l’opération "Wald Fest" [8]

Le nom de Constantin Mallens gravé au bas de la stèle rappelle un des autres aspects de la lourde page de la Résistance de la vallée du Rabodeau, celle « du Maquis » [9]

Qui était Constantin Mallens [10] en deux mots : né en Roumanie de parents français y résidant pour raisons professionnelles, que les circonstances de l’histoire ont fait s’engager dans l’armée française... puis fait nommer garde forestier à Senones, et s’engager dans les réseaux de Résistance de l’OCM centrés à Saint Dié (pasteur Vallet et administration des Eaux et Forêts [11] , créateur du "corps-franc Mallens" et lieutenant au 1er RCV FFI sous le nom de "Etienne"...

Emile Gérard l’a trouvé mort le 22 septembre 44 vers 6h du matin [12]. A 1 km à l’est de cette ferme Ferry, étendu face contre terre dans un pré des contrebas de la maison forestière d’Amiérupt [13]. Au matin de la nuit de celui qui deviendra par la force des choses l’avant dernier parachutage d’ici (le dernier : 28 septembre à Vieux Moulin)


Au delà des témoignages "d’homme à homme" recueillis par GV [14], l’appui de compléments, confirmations et précisions apportés par des recherches ultérieures. Mon profond merci aux contributeurs :
- Liliane Jérome : ses entretiens avec Marcelle Seyer/"Noné
- Jean-Michel Adenot : ses trouvailles aux archives "Le Blanc" dont PV de gendarmerie de H D et E M/T)
- Liliane Jérome : ses "déterrements" dans les registres d’état-civil, les archives publiques et privées, ses contacts avec la famille Mallens, Jean-Michel Adenot : son contact avec les enfants Mallens, Albert Denizot : ses recherches sur la carrière militaire de Constantin Mallens, Arsène Vauthier : sa connaissance du dossier Mallens (action décret 2004-751)

Notes :

[1] Ce massacre du 12 octobre 44 est commémoré chaque année, le samedi le plus proche de sa date. Voir la commémoration du 13 octobre 2012 dans document PDF de bas de page, et celle du 12 octobre 2013 dans ce reportage vidéo amateur de Olivier Metauer. Cliquer

[2] Un 5ème homme les accompagnait. En toute logique il ne peut être que le lieutenant Silly du 2ème SAS, détenu depuis quelques jours du Kdo Wenger à son QG d’Etival-Ecole du Vivier, amené là pour le "faire parler", formellement reconnu par E M/T

[3] Ce qu’étaient ces Einsatz Kommandos, dont le Kdo Wenger, ici. Cliquer

[4] Un 2ème véhicule, léger, accompagnait en toute logique la "camionnette" : celui de "l’encadrement"

[5] Cette exécution ne fut pas aussi simple que programmée : un des hommes réussit à s’échapper, tentant de se réfugier deux pas plus haut dans la ferme H D puis s’enfonçant vers la forêt. Atteint par les balles dans la course poursuite, rattrapé, finalement abattu (témoignage E M/T)

[6] Ces 4 hommes étaient : Henri Clévenot, Félix Gérard, Robert Laurent, Georges Starck. Reste à préciser les vraies raisons de leur arrestation, la place ou non du "boiteux" dans cette affaire... Et à publier ou non

[7] La ferme Ferry, rapide condensé de témoignages "directs" (H D, E M/T, G P... ) :
- Son nom est celui du lieudit : les fonds de Ferry, où se situaient d’autres fermes
- Elle est une de ces nombreuses fermes du village isolées en bordure de forêt qui par leur rôle majeur et le courage de leurs "cultivateurs" ont caractérisé la Résistance d’ici : passage de clandestins, hébergement de réfugiés et de parachutistes britanniques de l’Opération Loyton (Cliquer ), approvisionnement en nourriture, camouflage d’armes, renseignement... Qui expliquent de nombreuses "visites" précédentes des Allemands, et le choix du SD de ce lieu pour l’exécution
- Appartenant au colonel Marlier, elle était exploitée par André (non pas Pierre, son frère, déporté du 24 septembre) et son épouse Yolande Pierrat (née Henry), tenue par Yolande seule et leur gamin Gilbert depuis 39 puisque André était mobilisé puis fut prisonnier de guerre...
- Quittée par ses occupants le matin même de l’exécution, grâce à E M/T qui est venu les chercher et les a camouflés chez A R
- Retourné peu de temps plus plus tard à la ferme pour récupérer des effets, E M/T tombera entre les mains des exécuteurs. Interrogé et durement battu, prétextant venu chercher du foin pour ses bêtes, il sera conduit jusqu’à la "camionnette". De là il verra descendre vers la ferme les 4 prisonniers, et sera confronté au lieutenant Silly qu’il refusera de reconnaître. Eloigné de la scène d’exécution, il n’en entendra que des invectives, les rafales d’armes automatiques et 4 coups ("de grâce" sans doute), les ronflement et craquements de l’incendie. Finalement relâché, il ne "parlera de ça" que longtemps plus tard. H D, qui camouflait un réfractaire au RAD originaire de Saulxures (Bruche), resta lui aussi muet sur les détails jusqu’à la Libération
- Yolande et Gilbert, recherchés par le SD pour avoir hébergé des parachutistes de Loyton (colonel Franks, captains Sykes, Druce, lieutenant Silly... ) vivront comme des taupes jusqu’au jour de la Libération d’ici. Retenons ce qui compte : la détermination à vivre de cette jeune femme dans son particulièrement dur quotidien, son courage de femme de prisonnier de guerre seule à la tâche. Cette femme et son gamin méritent notre respect

[8] Opération "Wald Fest", qu’est ce que c’est. Cliquer

[9] Vallée du Rabodeau, structuration du Maquis. Cliquer

[10] Constantin Mallens. Rapide bio dans dernier document PDF de bas de page

[11] 10 jours plus tard (22 octobre), par le même Kdo Wenger, seront exécutés les 2 têtes de cette Résistance des Eaux et Forêts de l’arrondissement Saint Dié (Louis François et Jean François Pelet), 12 autres résistants dont 9 forestiers... et le lieutenant Silly. A Saint-Prayel vallée de Ravines, respectivement scieries de la Commune et de Barodet. Pour en savoir plus. Cliquer . Notons que 4 jours avant (8 octobre) avaient été incendiées les Maisons forestières de Saint-Prayel Coichot et de Moussey Chavons, et quelques jours plus tôt les fermes du Harcholet Gander, Georges (Piton), Muller, Brignon

[12] Ce même jour était arrêté Paul Maltempi. Cliquer

[13] Mort d’épuisement, en service commandé, vraisemblablement d’un accident cardio-vasculaire selon constat médical

[14] H D, E M/T, Gilbert Pierrat...

 

Galerie d'images

Moussey ferme Ferry Moussey ferme Ferry Moussey ferme Ferry Moussey ferme Ferry Moussey ferme Ferry
 

Documents joints à l'article

Moussey. Ferme Ferry 12 octobre 1944
PDF | 673.7 ko | document publié le 20 octobre 2011
Situation et Commémoration d’octobre 2011
Moussey. Ferme Ferry 12 octobre 1944
PDF | 8.7 Mo | document publié le 24 octobre 2012
Commémoration d’octobre 2012
Moussey ferme Ferry. Faits et questions
PDF | 62.3 ko | document publié le 5 octobre 2017
Courriel Jean-Michel Adenot du 4 octobre 2017
Constantin Mallens, alias Etienne
PDF | 100.9 ko | document publié le 11 octobre 2017
Rapide bio

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 7 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 205 (521941)