Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

L’« homme des bois » et son cadre de vie

Le 5 janvier 2007

Un massif forestier sans fin et mystérieux. Une vallée de 25 kilomètres, dans un relief compliqué, s’enfonçant en Y vers le Hantz et le Donon [1]. Plus de 2 000 ans d’histoire et une une formidable ressource de vie [2]

Une position stratégique :

- Passage culturel et commercial depuis la nuit des temps entre la Germanie et la France. Les "brisées" celtes puis le formidable réseau de voies romaines. Les 2 cols du Hantz et du Donon. La « route de Prayé »...
- 2 fois territoire frontière de l’Allemagne dans l’histoire récente : Alsace-Moselle intégrée de 1871 à 1918 à l’empire allemand par le "Traité de Francfort" de 1871, annexée au lendemain de la défaite de juin 1940

Un riche héritage :

- Présence d’outils du néolithique. Vestiges de la période celtique
- Temple romain du Donon. Multitude de voies romaines
- Mines de fer et de métaux précieux. Ancienne route du sel. Communautés mennonites...
- Les 3 puissantes abbayes de Senones, Moyenmoutier et Etival
- La principauté de Salm, restée indépendante juqu’en 1793, date de son ralliement à la France de la Révolution
- Une histoire et un savoir faire du textile et du bois exceptionnels. C’est à Senones en 1806 que l’Anglais John Heywood installe la première filature mécanique des Vosges, le tissage "Jacquart" de Moussey démarre en 1812. Et la vallée compte encore près de 100 scieries en 1940...

Une économie intelligente :

- De l’eau partout, mise à profit pour irriguer les sols et fournir l’énergie
- Une immense forêt de sapins. Quantité de chantiers forestiers et de scieries de "haut fer" [3]
- Plus de 50 "fabriques" textiles : 20 filatures et tissages, plus de 30 sous-traitants et façonniers, qui viennent compléter l’économie ancestrale de l’agriculture, du bois, de la pierre... [4]
- Une agriculture de montagne omniprésente, toujours pratiquée par la plupart de ceux devenus ouvriers
- Tous les métiers et commerces sur place
- Un réseau d’innombrables sentiers, chemins et routes
- Les 2 chemins de fer qui desservent d’un bout à l’autre les vallées de la Plaine et du Rabodeau. Jalonnés de quantités de chargeoirs et "abris-trains" [5]

L’attachement viscéral à sa terre et son chez soi de l’homme d’ici. Et de quoi les défendre :

- Le farouche esprit d’indépendance du Vosgien de la montagne
- Sa modestie apprise en restant debout face aux réalités de sa rude vie quotidienne : on ne bavarde pas ici, on fait, et se vanter est une faute
- Sa solidité et sa détermination.
- Des fusils dans toutes les maisons : fusils de chasse, Lebel et Mauser de la guerre de 14 dont, chasseur ou braconnier, ancien combattant de 14, on sait se servir
- Quantité de lieux quasi inaccessibles, beaucoup seulement connus de quelques initiés
- Les innombrables "restes" des 4 années de front et d’occupation de la guerre de 14 : casemates, blockhaus, observatoires...


La mémoire de ce qu’est la guerre "aux premières loges", celle ci est la 3ème en 70 ans, l’attachement viscéral du Vosgien d’ici à la liberté républicaine, la nature indépendante de l’homme et sa fiabilité.. sa fierté bafouée pour la 3ème fois... l’immense et inextricable massif forestier... Autant de raisons et d’atouts qui sont instinctivement et aussitôt mis à profit. Pour accueillir, camoufler, exfiltrer les évadés. Puis pas après pas saboter, renseigner, organiser la lutte pour se débarrasser de l’occupant

Le terreau adéquat pour remplir 5 années d’une histoire lourde des vies engagées, risquées, perdues, salies ou héroïques. L’effroyable prix payé d’avoir voulu rester debout, qui fera de la vallée du Rabodeau la vallée aux 1 000 déportés, celle que le général de Gaulle nommera "La Vallée des Larmes"

Une occasion de réfléchir autour de ces mots écrits après guerre (par les hommes des Forces spéciales britanniques !) : "There is no glory in the war. Only death, shattered bodies... and disturbed minds" (Il n’y a pas de gloire dans la guerre. Seulement la mort, des corps brisés... et des esprits dérangés)

 

Galerie d'images

1945. Le "Petit train de Moussey" Le "Petit train de Moussey"

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 6 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 215 (481491)