Le maquis que l’Histoire avait oublié
 

L’Association des Orphelins de Déportés...

Le 25 janvier 2007, par Gerard,

Association des Orphelins des Déportés-Exterminés-Fusillés-Massacrés Lorraine Alsace

Association créée le 3 mars 2001, régie par la loi de 1901

Fondateur, et Président jusqu’en novembre 2011 : Arsène Vauthier [1]
- Adresse postale : 73 rue de La Bolle - 88100 Saint Dié
- Téléphone : 03 29 56 48 46

Siège social : Mairie de La Petite Raon - 88210

Présidents d’honneur : Monseigneur Marcel Herriot, enfant de Moussey et Le Puid et ancien évêque de Soissons [2]. Raoul Soppelsa, ancien maire de La Petite Raon [3]

Nota : cette association a été dissoute de fait le 28 novembre 2011, l’annonce en est clairement signifiée par un "nouveau" comité dans sa "lettre aux adhérents" datée de ce jour, malgré ses "contorsions" de formulation. Réussite d’un "push-back". Aboutissement d’un travail de sape mené de longue date, démonstratif de ce que savent produire ignorance et bêtise associées [4]


Les 2 raisons qui ont présidé à la création de l’Association :

- Le "douloureux sentiment d’injustice et de discrimination" provoqué par le décret 657-2000 du 13 juillet 2000 "... instituant une mesure de réparation pour les orphelins dont les parents ont été victimes de persécutions antisémites... "

Ce décret exclut en effet de son périmètre de "réparation" tous les autres orphelins dont les parents ont été victimes de la barbarie nazie : les 750 de la vallée du Rabodeau, les près de 25 000 de toute la France [5]

- La "nécessité de prendre le relais des maintenant rares acteurs et témoins", pour transmettre une histoire d’hommes, amener à réfléchir et construire un monde débarrassé de ses pages noires

D’autant plus sensible, ici, que l’Histoire a jusqu’ici oublié le « Maquis d’ici », en dépit des sacrifices record consentis et du prix payé


Historique de l’Association :

... 02/09/2000 Mairie de La Petite Raon : Réunion restreinte à la demande de Raoul Soppelsa, le maire, avec Arsène Vauthier : quoi faire pour réagir et comment le faire. Présence du Comité des Fils de Tués des Vosges

... 10/02/2001 Mairie de Moussey : Rassemblement des orphelins de déportés de la vallée. Salle comble. Décision de revendiquer l’équité par le biais d’une association... Présence de monsieur Jacquot, député maire de Fraize, et de monsieur Bévérina, conseiller général du canton de Senones

... 03/03/01 : Constitution de l’Association. Parution au JO le 23

... 07/11/01 : Suite logique des manifestions régionales, manifestation à Paris des associations de Rhône-Alpes, Bretagne, Nord, Drôme-Ardèche, Champagne-Ardennes. Celles-ci sont reçues à l’Assemblée Nationale et au Sénat

... 05 et 20/12/01 : Réunions avec Monsieur Floch, le nouveau sécrétaire d’Etat aux Anciens combattants du gouvernement Jospin. Qui amènent l’ouverture d’un dossier

... O1/01/2002 : Arsène Vauthier prend la présidence de l’UNODEF [6]

... 26/03/02 : Monsieur Voisin, député de l’Ain et qui connaît bien le sujet, obtient l’engagement de Jacques Chirac à faire aboutir le dossier

... 25/05/02 : Monsieur Cherpion, député des Vosges, promet son aide. Il nous l’accordera jusqu’au bout

... 05/06/02 : Monsieur Poncelet, Président du Conseil Général des Vosges et Président du Sénat, promet que l’engagement Chirac sera tenu. Il sera d’un indéfectible soutien tout au long de la dure bataille

... 30/07/02 : Entretien dans le bureau de monsieur Mekachera, Ministre délégué aux Anciens Combattants, organisé par monsieur Mayaudon, directeur de cabinet. Promesse de nommer un coordinateur chargé de traiter le dossier ouvert par monsieur Floch

... 15/11/02 : Monsieur Dechartre, grand résistant, est nommé coordinateur

... 02/12/02 : Réunion des présidents des Associations de l’UNODEF dans le bureau de monsieur Dechartre : confirmation que le Premier Ministre Raffarin est d’accord sur le principe d"équité qui préside à la revendication. Confirmation que le dispositif d’étude du dossier est opérationnel : examen des droits, recencement des ayant-droit...

... Suivi sans relâche de l’avancement. Innombrables interventions et réunions de mise au point, certaines rudes

... 27/07/2004 : Signature du décret 2004-751 "... instituant une aide financière en reconnaissance des souffrances endurées par les orphelins dont les parents ont été victimes d’actes de barbarie durant la Deuxième Guerre mondiale...". Parution au Journal Officiel 2 jours plus tard, le 29 (document PDF ci dessous)

Environ 25 000 orphelins recevront cette aide

... 22/01/2007 : démarrage officiel (dans la pratique le 5) du site Internet sur la Résistance et la Déportation dans la vallée du Rabodeau [7]

Un grand salut à tous ceux qui, pendant la bataille, nous ont accompagné, aidé. Aux quelques personnalités qui ont bien voulu "se mouiller" : tout particulièrement Jean-Luc Bévérina, Gérard Cherpion, et bien sûr Christian Poncelet sans qui rien n’aurait pu aboutir !

Il est bien sûr resté des oubliés, des laissés pour compte, des méritants non compris dans le strict périmètre des 2 décrets de 2000 et 2004... objet d’une inlassable demande de solution. En réponse, le Gouvernement mit en place en 2009 la "Commission Audoin". L’inextinguible appétit de nombre de ses participants, l’indécence d’autres, en a fait un échec : ses conclusions ont été publiées au JO, un "résumé" en est accessible sur le site de l’Assemblée Nationale. Cliquer

Saluons ici un exemple de persévérance (6 ans), et d’abord de loyauté et de courage : la détermination d’Arsène Vauthier et l’engagement de madame Block et de monsieur Arnaud, qui ont permis de solutionner le douloureux cas de ceux qu’on nomme ici "les oubliés de Viombois"... en juillet 2010 !

Post-Scriptum :

Arsène Vauthier, soutenu par sa garde rapprochée du comité, par Raoul Soppelsa, par des obscurs et des connus, a été de toutes ces batailles pour la reconnaissance et contre l’injustice... En tête. Avec foi et intelligence... Avec un courage et une opiniâtreté exemplaires. La fourche dans une main et le drapeau dans l’autre (Portrait de l’homme dans document PDF ci dessous)

Président de l’UNODEF depuis le 1er janvier 2002, Arsène Vauthier a comme promis quitté ses fonctions, mission accomplie, le jour de la parution au Journal Officiel du décret 2004-751 (29 juillet 2004)... Elégance du combattant... Merci monsieur Vauthier !

Notes :

[1] Voir explications dans document PDF "L’honneur d’un Président" en bas de page

[2] Monseigneur Marcel Herriot : brêve biographie sur Wikipedia. Cliquer

[3] Raoul nous a quitté pour d’autres cieux le 1er janvier 2008. Salut l’ami. Images de ses obsèques. Cliquer

[4] Ce drame qui en a marqué tant et persiste valait d’être rapporté ici, même de façon raccourcie. Alors voici :

En effet, quelques uns se sont autoproclamés "nouveau" comité par le biais d’une lettre aux adhérents datée du 28 novembre 2011. Un "putsh" leur permettant de créer une "nouvelle" association : "l’Association des Orphelins de Déportés du « canton de Senones »". Paravent permettant de couvrir carences individuelles, de masquer soif d’être "sur la photo", ambitions "carriéristes"... Tour de passe-passe permettant de s’approprier 10 années d’histoire et ses lauriers, d’abord ceux du combat, national, réussi, du "décret 2004" (10 années dans lesquelles on peine à trouver trace de "faits d’armes" signés des putchistes !)... Même imposture que celle des résistants "d’après", mêmes conséquences : représentativité décrédibilisée, unité déchirée, avenir gangréné... un énorme gâchis

S’ajouteront par la suite et parmi d’autres - doit-on s’en étonner ? - les 2 "affaires" de la stèle du col du Hantz : celle de la suppression du panneau explicatif (Toussaint 2012), celle de la profanation du drapeau britannique (Toussaint 2014). Voir documents PDF explicatifs de bas de page

Qu’en pensent les orphelins des fusillés, des massacrés, des déportés ?... avec qui et pour qui s’est mené le combat du "décret 2004". Qu’en pensent les adhérents de Pexonne, de Rehaincourt, de Viombois ?... jetés à la rue. Qu’en pensent en résumé tous ceux qui se sont battus avec tant de foi autour d’Arsène Vauthier pendant 10 ans pour que soient reconnus par la Nation ces orphelins de la barbarie nazie oubliés jusque là de l’Histoire : les 750 d’ici, plus de 23 000 en France ?...

Ceci fut un arrache coeur et le restera par les destructions causées. En premier lieu, le déchirement de la famille vosgienne des orphelins de déportés (si heureux jusque là après tant de batailles pour être dés-oubliés d’en avoir enfin une, reconnue). En second lieu, le fauchage, en plein décollage, de tous le plans d’avenir échafaudés par l’association, son "2ème volet" : découvertes de l’histoire, voyages, conférences... fêtes ou simples "couaroyes", toutes choses qui jusque là avaient manqué à chacun

Où sont dans tout cela le respect, le sens du service, la pédagogie par l’exemple du Devoir de Mémoire ?

[5] Ces orphelins « ordinaires » de la barbarie de 1939-45 sont restés ignorés ou repoussés du pied par les tenants du "Devoir de Mémoire"... pendant 60 ans (jusqu’à ce décret de 2004). Ils ont maintenant la reconnaissance de l’Histoire, des Justes et de l’Etat... Toujours pas celle du sérail des "ordres établis, ni des vautours (voir un douloureux aspect du propos dans document PDF ci dessous "La concurrence des victimes")

[6] UNODEF : nom du collectif national dans lequel s’étaient alors regroupées les principales associations d’orphelins de victimes de la barbarie nazie. Arsène Vauthier en prit la présidence le 1er janvier 2002 et s’en retira le lendemain de la signature du décret 2004-751, mission accomplie

[7] Site personnel (www.resistance-déportation.org) réalisé par Gérard Villemin, orphelin de résistants, déportés de Moussey et Vieux Moulin. L’engagement de replacer notre histoire d’ici, ses hommes d’abord, à leur place dans l’Histoire de la Résistance. Cliquer

 

Galerie d'images

La Stèle du col du Hantz, en 2004 La "Soupe populaire". Ecole des garçons, Moussey 1945
 

Documents joints à l'article

Association des Orphelins de Déportés...
PDF | 1 Mo | document publié le 5 mars 2009
Pourquoi
Décret n° 2004-751 du 27 juillet 2004
PDF | 33.9 ko | document publié le 1er mai 2009
J.O n° 174 du 29 juillet 2004
Arsène Vauthier
PDF | 622.5 ko | document publié le 5 mai 2009
Portrait, par Frédérique Mongel-Bedel
Orphelins de la barbarie de 1939-45
PDF | 391.1 ko | document publié le 7 août 2009
La concurrence des victimes
L’honneur d’un Président
PDF | 99.2 ko | document publié le 31 décembre 2011
En guise de "droit de réponse"
Stèle du col du Hantz. Toussaint 2012
PDF | 651.7 ko | document publié le 10 novembre 2012
Saccage... Fruit de la Bêtise... ?
Stèle du col du Hantz
PDF | 578.8 ko | document publié le 4 novembre 2013
Le texte "effacé"

Rubriques du site

1.Introduction
Infos pratiques
Le Maquis que l’Histoire avait oublié
Pourquoi ce site
2.Orphelins de Déportés
3.Histoire d’ici
1 - Le Vosgien d’ici en 1940
2 - Le contexte général
3 - Ce qui s’est passé ici
- 1940
- 1941 à 1943
- 1944
Les 2ème et 3ème - les 2 "grandes" - déportations de 44
4 - Bilan humain. La vallée aux 1000 déportés
5 - Les SAS ici
- L’Opération Loyton
- La Mémoire
- Le prix payé
- Témoignages des hommes
6 - In memoriam
- Commémoration des 3 Déportations de 44
- Hommage à la Résistance d’ici, gens du Rabodeau et parachutistes Anglais
- Lieux de Massacres et d’Exécutions sommaires
- Moussey Le Mont 6 juin 2010. Le 13ème Dragons saute sur "Anatomie"
7 - Notes
- Notes
- Voir aussi
- Chants de la Résistance
- Découvrir la vallée du Rabodeau
8 - Brochure-Résumé
9 - Explications. Réflexions
4.Liens
5.Témoignages
La vérité remise à sa place. 6 publications significatives
Le film documentaire "Nazis Hunters. Justice SAS Style"
Les Résistances. Témoignages filmés
Les Résistances. La Désobéissance est le plus sage des Devoirs
Témoignages. Faits et hommes d’ici
Témoignages. Faits et hommes dans les camps
6.Ecrits de rescapés
1 - Marius Schmit
2 - Roger Leboube. Collectif de 8 rescapés
3 - Marcel André
4 - Aimé Vigneron
5 - Marcel Dolmaire alias Marcel Dejean
6 - Jean Vinot
7 - Abbé Paul Parguel. Prêtre résistant déporté
8 - MD. Réflexions sur ce qu’auraient pu être...
9 - Albert Fäh. L’odyssée des maquisards de Grandrupt
BP - Docteur Bernard Py
LR - Louis Receveur. Déporté à Dachau
7.Le dernier mot
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 210 (482341)